les Accueils de la gestion de l'automobile dans les conditions municipales
(La partie 2)

En arrivant vers le carrefour (fig. 23), il faut définir l'aspect du déplacement, choisir la manoeuvre nécessaire, estimer les conditions de l'aperçu, la nécessité du remplacement de la ligne du mouvement, ainsi que les présences des feux, le signe de la priorité, une autre information de voyage.

la Manoeuvre au carrefour à quatre côtés

Fig. 23. La manoeuvre au carrefour à quatre côtés

Au passage du carrefour non réglé il faut occuper la ligne nécessaire du mouvement et réduire la vitesse, puis regarder à droite, à gauche, de nouveau à droite et, s'il y a un danger, s'arrêter. S'étant persuadé que l'exécution de la manoeuvre sans aucun danger, on peut commencer la manoeuvre. De plus le conducteur doit prévoir les actions possibles défavorables des autres terrains du mouvement et être prêt aux actions soudaines de leur part, y compris même tels, qui ne sont pas prévus par les Règles de la circulation routière.

Avant le tournant les automobiles s'arrêtent d'habitude pour manquer le transport et les piétons ayant la priorité dans la situation donnée, ou préciser la situation sur l'intersection. Pour l'arrêt devant droit (fig. 24, ou aux gauches (fig. 24,) le tournant il faut correctement choisir la place pour ne pas créer les obstacles aux autres participants du mouvement et en même temps avoir l'aperçu suffisant du chemin croisé.

l'Arrêt de l'automobile devant droit () et les gauches () les tournants

Fig. 24. L'arrêt de l'automobile devant droit (et les gauches () les tournants

Un Important gage de l'exécution sûre du tournant sur l'intersection est la trajectoire correctement choisie du passage du tournant, qui est définie par l'angle mais la position de l'automobile (fig. 25). De plus l'éloignement, l'automobile du trottoir doit être possible minimal. Il y a moins d' angle mais (fig. 25, plus facilement et plus sans aucun danger tournant. À l'augmentation de l'angle (fig. 25,) apparaît le danger du départ sur la ligne de rencontre.

En accomplissant le tournant droit, les conducteurs commençant parfois admet le manquement grave - la visite sur la bordure. Pour l'exception de cela il est nécessaire de commencer à tourner le volant environ au moment où la moitié du corps de l'automobile s'égalera au bord de l'obstacle du trottoir, en laissant à droite le jeu 0,5... 1,0 m (fig. 26).

le Confort et la sécurité de l'exécution du tournant dépendent de l'angle mais : il y a moins d' angle, plus facilement et plus sans aucun danger tournant

Fig. 25. Le confort et la sécurité de l'exécution du tournant dépendent de l'angle mais : il y a moins d' angle, plus facilement et plus sans aucun danger tournant

Il est interdit de réaliser Catégoriquement le tournant d'une deuxième série de mouvement (si cela n'est pas prévu par les panneaux routiers) puisque cela crée la menace à tous les participants du mouvement, mais l'automobile, mobile est dans la position inattendue. Si on prévoit le tournant il est nécessaire attentivement d'observer en plusieurs lignes la conduite des automobiles latéraux pour ne pas se trouver à "ъряърэх" particulièrement si côte à côte grand par camion, les automobiles, pour qui on demande un grand rayon du tournant.

Il Faut marquer que les piétons au carrefour présentent le danger sérieux, leurs actions arrivent souvent par les inattendus. En prenant en considération que dans la plupart des cas dans la rue croisée les piétons ont la prérogative du mouvement, en passant la rue sur le signal vert des feux, les manquer il faut absolument.

Plus complexe est un gauche tournant, particulièrement s'il est lié au départ sur un principal chemin, quand il faut manquer les automobiles dans deux directions du mouvement. À l'exécution de cette manoeuvre il est nécessaire au préalable, comme est prévu par les Règles, faire perestroenie à une gauche série. En s'approchant de l'intersection, il est nécessaire d'estimer les conditions obzornosti du carrefour et en l'absence des panneaux d'interdiction décider, à quelle série de mouvement s'alignera mieux sur un nouveau chemin; avant l'entrée sur le carrefour il faut établir la vitesse sûre et examiner le chemin à gauche sur une au maximum grande distance, mais puis à droite. S'il n'y a pas à gauche et à droite d'obstacles, cela, sans s'arrêter (ou s'arrêter et manquer le transport et les piétons), en tournant harmonieusement le volant à gauche, partir jusqu'au milieu du chemin croisé, mais puis encore une fois regarder à droite, puis, en augmentant harmonieusement la vitesse, occuper une série nécessaire sur un nouveau chemin. À cette manoeuvre le conducteur décide, de laisser de quelle partie le centre du carrefour - à gauche ou à droite.

le Schéma de l'exécution du tournant droit

Fig. 26. Le schéma de l'exécution du tournant droit

le Danger du tournant d'une deuxième série

Fig. 27. Le danger du tournant d'une deuxième série

la sortie Inattendue du piéton à cause de l'autobus devant () et par derrière ()

Fig. 28. La sortie inattendue du piéton à cause de l'autobus devant (et par derrière ()

Le plus répandu dans la ville est le carrefour à quatre côtés. Un tel carrefour a le plus grand nombre des points conflictuels. C'est pourquoi le passage d'une telle intersection demande au conducteur de la concentration, l'attention, la netteté de la gestion de l'automobile, une bonne connaissance des Règles de la circulation routière.

Au carrefour non réglé équivalent à quatre côtés Il est nécessaire strictement et rigoureusement d'observer la règle "яюьх§ш ёяЁртр" et manquer les piétons passant le chemin, sur qui vous tournez. Certains conducteurs trouvent que, si au carrefour il y a des feux, on n'a rien à se garder, et, si on insère le signal vert, on peut avancer, sans réduire la vitesse. Mais, malheureusement, cela pas toujours ainsi. Premièrement, les feux assurent la sécurité formelle seulement dans les frontières du carrefour et, comme on dit, "эх a ю=тх=ё=тхээюё=ш" pour la sécurité sur les approches de l'intersection. En outre le feu rouge non sur tous les conducteurs exerce l'influence identique arrêtant. On sait qu'est peu nombreux, mais la catégorie très dangereuse des conducteurs, sur qui le feu rouge agit vozbuzhdajushche. Ils éprouvent le désir irrésistible de passer Ha la lumière jaune, mais est fréquent et sur le rouge. Il est nécessaire de prendre en considération cette circonstance. Le passage accompli correctement du carrefour est le paramètre de la qualification et la maturité du conducteur. Ici se révèle évidemment, autant il s'oriente correctement, définit nettement la trajectoire et la vitesse du mouvement des autres automobiles, sait choisir le moment sûr pour le passage du carrefour dans n'importe quelle situation.

Il faut spécialement s'arrêter sur la conduite dans le flux commun avec les aspects définis des véhicules municipaux, qui exercent l'influence sur la spécificité de la conduite et la tactique du mouvement. Pour l'autobus municipal les arrêts fréquents sont caractéristiques de l'atterrissage et débarquement des voyageurs, parfois par 300... 400 m cela doit être pris en considération par le conducteur allant avec lui dans le flux, et choisir en conséquence optimum la place se trouver par derrière ou à gauche de l'autobus, ainsi extrême dans le flux, et choisir conformément au chemin. Il vaut mieux s'installer par derrière ou à gauche de l'autobus, ainsi au parcours à droite vous lui empêcherez de vous arrêter.

Sur le chemin à la trace cela il est plus sûr de faire le dépassement, quand mais a démarré de l'arrêt et a pris de la vitesse. À cause de grands gabarits de l'autobus s'aggrave souvent l'aperçu, particulièrement c'est dangereux à l'arrêt, où la sortie inattendue des piétons (fig. 28 est possible). Le conducteur visitant l'autobus se trouvant à l'arrêt, doit réduire la vitesse, augmenter l'intervalle jusqu'à lui et augmenter l'attention. Il faut prévoir de plus la variante pire, par exemple inattendu vybeg le piéton à cause de l'autobus pour être prêt à l'arrêt extraordinaire. Le conducteur expérimenté, en voyant l'autobus se trouvant à l'arrêt, en général, aspire sur la distance pas moins 15... 20 m examiner sous l'autobus le pied des piétons contournant l'autobus devant. Il faut se rappeler De plus que dans les localités les conducteurs doivent laisser passer les transports en commun commençant le mouvement de l'arrêt désigné.

<= la page précédente - la page suivante =>