les Accueils de la gestion de l'automobile dans les conditions de campagne
(La partie 3)

Les règles Principales du dépassement les suivants. S'étant décidé au dépassement, il faut agir vite, catégoriquement, exactement. S'étant persuadé de sa sécurité, il est nécessaire d'insérer un gauche index du tournant et augmenter la vitesse. Il faut tenir le mode du moteur de plus par un tel pour que chez lui reste toujours le stock défini de la capacité, permettant d'augmenter la vitesse. Pour cela la fréquence de la rotation du vilebrequin doit être plus haute que la moyenne. En ayant le stock suffisant de la capacité et s'étant approché de l'automobile dépassé sur 25... 30 m, on peut commencer le dépassement.

Sur les chemins avec quelques lignes pour le mouvement dans la direction donnée le conducteur, en faisant le dévancement devant les automobiles allant, part à une série voisine à gauche. De plus il dépasse assez souvent quelques voitures, mobile avec une différente distance une pour l'autre. Ayant dépassé un automobile, le conducteur peut ne pas revenir à une série droite, s'il continue le dévancement. Mais, si, en avançant selon une gauche ligne, il crée l'obstacle à ceux qui va derrière avec plus de grande vitesse, il est engagé, étant parti à droite, libérer par lui la place pour le dévancement et seulement après cela en cas de nécessité continuer la manoeuvre. Il faut accomplir toutes les manoeuvres du départ d'une série et le retour en ligne harmonieusement, sans obstacles aux autres participants du mouvement.

Sans dépassement le mouvement sur les chemins est pratiquement impossible. Mais, absolument, le dépassement doit être compétent au sens de la maîtrise de conducteur, et c'est pour cela qu'il doit être nécessaire avant tout.

Il faut se rappeler qu'au dépassement participent le minimum deux conducteurs. Et si dépassent votre automobile, il faut prendre toutes les mesures pour son exécution sûre : selon la possibilité d'accepter à droite, en cas d'approchant devant le danger de tâcher prévenir dépassant et ne jamais mettre des bâtons dans les roues aux autres pour le dépassement.

Sur les chaussées de campagne et les autoroutes il y a souvent des tournants de la diverse rapidité, le passage compétent et sûr de qui dépend de la maîtrise du conducteur, la connaissance par lui des phénomènes physiques apparaissant au mouvement curviligne de l'automobile. À l'estimation de la situation précédant le tournant, le conducteur doit analyser les composantes suivantes : la conformité de la vitesse, le rayon du tournant, le caractère et l'état de la couverture de voyage, la visibilité. Les ayant analysé, le conducteur prend la décision de la variante optima du passage du tournant.

En planifiant l'exécution du tournant, il ne faut jamais déplacer l'automobile trop loin à gauche, et surtout partir au milieu de la chaussée, en se rappelant que ce déplacement peut prendre au dépourvu à gauche un autre conducteur. Sur la chaussée délimitée par les lignes divisantes, il faut rester absolument à la ligne.

Avant le tournant et en train de lui il est nécessaire : de réduire vitesse, mais dans certains cas passer sur la transmission inférieure; augmenter selon la possibilité le rayon du tournant pour diminuer l'action latéral inertsionnoj les forces; avant d'agir sur le volant de direction, encore une fois s'orienter, en utilisant le rétroviseur; tourner le volant de direction harmonieusement pour utiliser l'élasticité de la suspension pour la perception latéral inertsionnoj les forces. Le tournant trop rude du volant de direction sur la grande vitesse peut amener à ce que l'automobile continuera le mouvement rectiligne avec le glissement des roues avant ou il tournera avec le retard. Dans la mesure du passage de la courbe du tournant il faut aussi harmonieusement rendre le volant de direction à la position de départ, mais la présentation du combustible augmenter en cas de nécessité seulement après l'achèvement du tournant ou sur la sortie de lui.

Sur fig. 36... 40 on présente les schémas optimums du passage des droites et de gauches tournants de la diverse rapidité, ainsi que le tournant S-figuratif avec la perte minimale de la vitesse.

À l'exécution du gauche tournant harmonieux (fig. 36) avant l'entrée dans la courbe du tournant le conducteur dirige l'automobile vers la partie droite de la ligne du mouvement, en réduisant un peu la vitesse. Sur le terrain 2, en examinant la zone du tournant, le conducteur peut un peu augmenter la présentation du combustible et, en tournant harmonieusement le volant de direction, sur le terrain 3 introduire l'automobile dans la courbe du tournant. En tournant graduellement sur le terrain 4 volant de direction à droite et en dirigeant l'automobile vers la 1 partie droite de la ligne du mouvement, on peut considérablement augmenter la vitesse. Sur le terrain 5 automobile sort du tournant et passe au mouvement rectiligne.

un Gauche tournant

Fig. 36. Un gauche tournant

Le tournant Droit harmonieux (fig. 37) est accompli selon le schéma analogue au schéma sur fig. 36, avec celui-là seulement la différence qu'au début du tournant l'automobile se déplace vers une gauche partie de la ligne du mouvement. Quand il n'y a pas de; de la ligne divisante, il faut particulièrement attentivement suivre la possibilité de l'apparition de l'automobile de rencontre donné la rapidité et passe sur la transmission plus inférieure. Sur le terrain 2 conducteur modérément pour le maintien de la vitesse augmente la présentation du combustible et commence l'entrée au tournant. Sur le terrain 3 continue harmonieusement à tourner le volant de direction, en s'inscrivant dans le tournant pour que sur le terrain 4 s'approcher au maximum de la ligne droite du mouvement. Sur ce terrain au conducteur apparaît suffisant obzornost' du terrain resté du tournant, et il peut, en augmentant la vitesse, terminer la sortie du tournant sur le terrain 5.

le tournant Droit harmonieux

Fig. 37. Le tournant droit harmonieux

le tournant Rapide droit

Fig. 38. Le tournant rapide droit

Un Gauche revirement (fig. 39) est accompli analogiquement droit avec celle-là seulement par la différence qu'au début du tournant l'automobile se déplace au maximum à droite sur les terrains 1 et 2 et s'inscrit harmonieusement dans le tournant avec le déplacement vers une gauche partie de la ligne du mouvement sur le terrain 4.

un gauche tournant Rapide

Fig. 39. Un gauche tournant rapide

Sur fig. 40 on montre le passage par l'automobile du tournant S-figuratif. Avant l'entrée dans le tournant le conducteur dirige l'automobile pour commencer le tournant d'une gauche partie de la ligne du mouvement, et réduit un peu la vitesse. Sur le terrain 2, en soutenant la vitesse constante et en examinant le développement ultérieur du tournant, le conducteur tourne harmonieusement le volant de direction à droite, en s'approchant de la partie droite de la ligne du mouvement; sur le terrain 3 tourne harmonieusement le volant de direction à gauche pour le mouvement rectiligne sur le terrain 4, en s'approchant au maximum d'une gauche partie de la ligne. En tournant harmonieusement le volant de direction à gauche sur le terrain 5, l'automobile décrit d'une gauche partie de la ligne du mouvement la phase terminant du tournant sur le terrain 6 avec la sortie sur le terrain 7 du tournant sur le mouvement rectiligne.

La condition Définissant de l'exécution sûre des tournants est le choix juste de la vitesse. Même son excès insignifiant amène à ce que l'automobile ou ne s'inscrit pas dans le tournant et le porte de la ligne du mouvement ou déploie, en mettant en travers de la route avec le risque du renversement.

le tournant S-figuratif (1... 7 - les terrains de la manoeuvre)

Fig. 40. Le tournant S-figuratif (1... 7 - les terrains de la manoeuvre)

Il faut donner l'attention Spéciale au départ de rencontre des automobiles au tournant. À cause de l'inclination latérale et l'influence des forces centrifuges chez les conducteurs on peut un peu violer la coordination des mouvements et la sensation des gabarits de l'automobile et l'ambiance. En outre sur la vitesse considérable on ne réussit pas toujours à subir la trajectoire choisie du mouvement du tournant et il faut prévoir le stock supplémentaire de la distance pour le départ avec l'automobile de rencontre.

<= la page précédente - la page suivante =>