les Bases de l'art à gouverner par l'automobile (la partie 5)

Les possibilités De frein des automobiles estimées par l'intensité du ralentissement, se trouvent à un niveau et est plus haut en comparaison d'autres types des automobiles. Si les possibilités de frein du leader est plus hautes, la distance doit être augmentée à 1,5 - 2 fois. Il faut entrer aussi au changement de la couverture de la chaussée du chemin :

  • au mouvement du chemin de terre sec il faut augmenter cette distance à 1,2... 1,3 fois;
  • selon mouillé asfal'tobetonnoj - à 1,4... 1,6;
  • selon mouillé gruntovoj - à 1,8... 2;
  • selon plein de neige - à 2,5... 3;
  • selon glacé - à 4... 5 fois.

Pratiquement il faut se guider pour assurer la sécurité par une telle règle : au chemin humide la distance augmente à 2 fois, mais à glacé - à 4 fois.

À l'approche du flux des automobiles vers le carrefour ou le passage clouté la distance doit être augmentée en tenant compte de la probabilité du blocage devant l'automobile allant.

Il est correct de choisir pas moins considérablement l'intervalle latéral entre les automobiles allant côte à côte. Il doit faire en fonction de la vitesse et d'autres conditions du mouvement 0,8... 2,5 m et, naturellement, plus la vitesse, il y avoir être plus un intervalle.

En train du mouvement sur l'automobile le conducteur réalise constamment les manoeuvres - perestroenie aux rangs du mouvement, les tournants, les retournements etc.

Perestroeniem s'appelle le remplacement des lignes du mouvement de l'automobile, nécessaire aux tournants, les arrêts, le mouvement d'une série libre etc. Les mesures de sécurité, indépendamment des raisons perestroenija et les nombres des lignes, sont communes et consistent en présentation obligatoire du signal préventif avant le départ d'une série occupée et le laissez-passer des véhicules, mobile dans la direction directe (à simultané mutuel perestroenii dans des séries voisines avantage près de l'automobile se trouvant à droite).

Pour la garantie du mouvement sûr on n'admet pas le changement soudain de la situation du véhicule parmi ou les manoeuvres sans insertion opportune du signal préventif de l'index du tournant.

Il faut tenir pour une règle un tel ordre perestroenija : d'abord insérer le signal du tournant à gauche ou à droite - en fonction de la direction ultérieure du mouvement, puis avec l'aide du rétroviseur et le tournant de la tête à gauche se persuader (à droite) que cette série, il est beacoup nécessaire d'être reconstruit, est libre, et seulement après cela être reconstruit harmonieusement à une série nécessaire. Il faut avoir en vue que dans la proximité directe de côté de l'automobile il y avoir être une zone non examinée au rétroviseur (sur fig. 13 - le champ coloré). La meilleur trajectoire du mouvement au remplacement de la ligne est très harmonieux, mais la courbe pas trop étendue sur la longueur.

l'Exemple de l'aperçu limité dans le rétroviseur

Fig. 13. L'exemple de l'aperçu limité dans le rétroviseur

Mutuel perestroenie dans des séries avec l'avantage du conducteur du véhicule se trouvant à droite

Fig. 14. Mutuel perestroenie dans des séries avec l'avantage du conducteur du véhicule se trouvant à droite

Il faut accomplir le Déplacement sur quelques séries successivement d'une série en ligne, ayant passé dans chaque série avec l'index inséré du tournant à titre indicatif pas moins que 5 avec - en fonction de la situation.

Parfois les conducteurs, mobile dans des séries parallèles, font simultanément le signal mutuel perestroenija. Selon les règles le conducteur se trouvant à droite pendant la marche (fig. 14), à perestroenii a la prérogative (priorité), i.e. commence la première manoeuvre. Pour faciliter mutuel perestroenie, le conducteur se trouvant à gauche, doit réduire la vitesse, alors le conducteur comprendra à droite que son signal de la manoeuvre est perçu à lui laisseront passer.

Aux manoeuvres on ne peut pas rudement réduire la vitesse du mouvement, puisque cela peut créer la situation d'avarie et provoquer le retard des autres véhicules.

Au mouvement dans le flux dense des automobiles le conducteur doit contrôler la situation derrière l'automobile dans le miroir de derrière.

Environ chacuns 15... 20 avec, mais au mouvement sur la ligne moins chargée de campagne - par 35... 40 avec, ainsi qu'avant chaque manoeuvre. Dans ce cas le conducteur contrôlera toujours toute l'ambiance.

Un Important élément des manoeuvres sont les tournants. Les accomplissent seulement d'une série extrême du mouvement plus proche de la direction du tournant. En présence du panneau routier correspondant ou les lignes du marquage on peut réaliser le tournant et de quelques séries extrêmes.

<= la page précédente - la page suivante =>